La pollution lumineuse ?

1. C'est quoi la pollution lumineuse ?

Pollution lumineuse1a ill minidomL’expression pollution lumineuse (light pollution, ou photopollution pour les anglophones) désigne à la fois la présence nocturne anormale ou gênante de lumière et les conséquences de l'éclairage artificiel nocturne sur la faune, la flore, la fonge (le règne des champignons), lesécosystèmes ainsi que les effets suspectés ou avérés sur la santé humaine.

Comme celle de pollution du ciel nocturne qui la remplace parfois et qui désigne particulièrement la disparition des étoiles du ciel nocturne en milieu urbain, la notion de pollution lumineuse est récente. Apparue dans les années 1980, elle a évolué depuis.

Elle se distingue des nuisances lumineuses en ce qu'elle affecte également les écosystèmes (en tant que piège écologique) et les humains ; l'UICN en 2014 recommande aux collectivités de l'inclure parmi les indicateurs de pression sur la biodiversité 1.

Elle est souvent associée à la notion de gaspillage d'énergies, dans le cas d'un éclairage artificiel inadapté et s'il constitue une dépense évitable d’énergie.

 

Elle était encore dans les années 2000 à 2010 en forte augmentation, tant pour l’intensité lumineuse que pour l'étendue des zones illuminées2d'environ 6% par an

2. L'Echelle de Bortle

La pollution lumineuse est souvent évaluée par l'échelle de Bortle. 

Echelle de bortle

Le noir correspond à un ciel pur (voie lactée bien visible), le blanc correspond à un ciel urbain opaque et orangé, où l'on ne voit presque plus les étoiles).

Bortle scale 4En 2001, John Bortle crée son échelle pour aider les astronomes à juger la « noirceur » d'un site d'observation.

Cette échelle est également utilisée pour produire certaines cartographies de la pollution lumineuse, ou de la qualité de l'environnement nocturne, notamment utiles pour préciser ou améliorer le réseau de corridors biologiques tel que proposées en France par la loi LOADDT, puis la trame verte et bleue promue par le Grenelle de l'environnement et par les lois dites Grenelle I et Grenelle II, dans le cadre notamment de la traduction locale de la stratégie paneuropéenne pour la protection de la diversité biologique et paysagère qui implique la mise en place d'un réseau écologique paneuropéen pour restaurer l'intégrité de l'envionnement, y compris nocturne.

Cette échelle, précise, et assez simple pour être utilisée par un grand nombre d'observateurs.

L'échelle communément utilisée pour noter la qualité de ciel nocturne d'un site était la magnitude de l'étoile la plus faible visible à l'œil nu ou (MVLON ou Mvlon pour « Magnitude visuelle limite à l'œil nu »).

Cette mesure était assez subjective et relative, fluctuant selon l'observateur et du temps qu'il mettait à chercher l'étoile la plus faible. L'échelle de Bortle est moins précise qu'en utilisant des appareillages électroniques de mesure de la luminosité, mais elle est beaucoup plus universelle et facile à utiliser :

 

DEFINITION DE L'ECHELLE :

1. NOIR :                            EXCELLENT CIEL NOIR           Magn 7,6 - 8,0          

Ciel vierge de tout phénomène lumineux artificiel

2. GRIS :                            CIEL NOIR                                       Magn 7,1 - 7,5          

Ciel vraiment noir. La Voie lactée est toujours très visible. 

3. BLEU :                           CIEL RURAL                                   Magn 6,6 - 7,0          

Quelques signes de pollution lumineuse (quelques zones éclairées à l'horizon). Les nuages sont légèrement visibles, surtout près de l'horizon, mais le zénith est noir et l'apparence complexe de la Voie lactée est encore perceptible.

 
4. VERT / JAUNE :      CIEL RURAL/PERIURBAIN     Magn 6,1 - 6,5          
 
Transition entre zone rurale et périurbaine (ou de type banlieue).
Des halos lumineux bien éclairés formant des « Dômes de pollution lumineuse » sont visibles à l'horizon. La Voie lactée n'est bien discernable qu'en levant bien la tête, les détails en diminuent au fur et à mesure que le regard se porte vers l'horizon. Les nuages sont bien éclairés par le dessous dans les zones de halo ou illuminés du côté des sources lumineuses, mais encore peu visibles à l'aplomb du site.
 
5. ORANGE :                CIEL DE BANLIEUE                     Magn 5,6 - 6,0           
 
La Voie lactée est à peine discernable. Un halo lumineux entoure quasiment tout l'horizon. Les nuages sont bien visibles.
 
6. ROUGE :                  CIEL BANLIEUE ECLAIREE     Magn 5,1 - 5,5            
 
Ciel de banlieue lumineuse. La lumière zodiacale est invisible ; la Voie lactée est invisible sauf à l'aplomb du site, et encore. La magnitude limite à l'œil nu est de 5,5 environ. Au-delà de 35° au-dessus de horizon le ciel apparait lumineux et coloré et les nuages – où qu'ils soient – apparaissent éclairés à fortement éclairés.
 
7. ROUGE :                CIEL BANLIEUE / VILLE           Magn 4,6 - 5,0             
 
Le ciel montre une couleur légèrement bleutée teintée d'orange et de marron. La Voie lactée est complètement invisible. Les nuages sont très bien éclairés. La présence de sources lumineuses puissantes ou nombreuses est évidente dans les environs.
 
8. BLANC :                CIEL URBAIN                                 Magn 4,1 - 4,5             
 
Sous ce ciel de ville, on peut sans difficulté lire les titres d'un journal sans éclairage. La magnitude limite est de 4,5. Le ciel apparaît blanchâtre à orangé.
 
9. BLANC :               CIEL CENTRE VILLE                  Magn 4,0 au mieux      
 
On ne distingue quasiment plus d'étoile dans le ciel hormis la Lune et les planètes. La magnitude limite est inférieure à 4,0.

Connaissez vous l'ANPCEN ?

20130806190122 ym7ygy image337

Association dont l’objet social est entièrement dédié aux enjeux pluriels de la qualité de la nuit et de l’environnement nocturnes, depuis plus de 15 ans. Son expertise ainsi acquise est tout à fait unique. Avec ses adhérents et plus d'une centaine d'associations membres, l’ANPCEN mobilise plus de 6000 personnes. Elle agit au niveau national comme local, de manière désintéressée et bénévole.

L’ANPCEN recense des données et notamment une liste des communes pratiquant l’extinction nocturne en milieu de nuit.

Les veilleurs et observateurs du ciel peuvent consulter la liste des villes labellisées pour effectuer leur prochaines veillées.

Pour connaitre les villes labellisées : CLIQUEZ ICI

20131013173647 q7w8cj image90   Logo anpcen

source : wikipedia

Date de dernière mise à jour : 07/07/2014